Frères et sœurs de verre de Mireille Mirej, illustré par Joëlle Ginoux-Duvivier

Avant la lecture de ce petit livre aux tons orangés et chaleureux, je l’avoue, j’ignorais presque tout du verre. Grâce au récit de Mireille Mirej, qui ne manque ni de saveur ni de piquant, le verre pour moi prend vie et se révèle être attrayant, et même un brin sympathique. Jamais plus je ne considérerai mes bocaux, pots de miel ou de confiture de la même façon. Je les manipule dorénavant avec douceur et respect. Et surtout, je fais attention au recyclage, encore plus sérieusement qu’auparavant.

Comment recycler et à quoi ça sert ? Verrue, Vertige, Versicolore, Vairon, Vertu, l’esprit du verre et les autres, bien au chaud dans le four, en pleine métamorphose pour une vie nouvelle, se sollicitent, s’interrogent et revendiquent pour vous l’expliquer. Des propos pertinents et pétillants à souhait, pour notre plaisir.

Les illustrations de Joëlle Ginoux-Duvivier, en noir et blanc, enrichissent bien agréablement l’histoire. J’admire particulièrement la petite vache tachetée, page 25. Elle arbore un air doux et presque tendre.

Quatrième de couverture :

– Hep, vous tous ! Pardonnez-moi de vous couper la parole mais, moi, je suis là pour la première fois de ma vie. C’est fait en quoi, le verre ?
– Normalement, c’est fabriqué à partir de sable et de calcaire chauffés à très haute température. Mais, grâce au recyclage, on fabrique du verre… avec du verre. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici.
– Ce n’est pas tout à fait aussi simple que ça. On n’a pas mis directement du verre de récupération dans le four. Tu n’as quand même pas perdu la mémoire en chauffant trop fort !

One thought on “Frères et sœurs de verre de Mireille Mirej, illustré par Joëlle Ginoux-Duvivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *